AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:14


cathy palmer
(be yourself, everyone else is already taken)  
© (img) phoebetonhkin et katherinepierce @tumblr/oscar wilde (quote).

surnom ▪ initialement désignée du prénom de Catherine, mais plus dorénavant interpellée que sous le diminutif de Cathy. Seuls ses documents d’identité semblent avoir gardé trace de l’original. Il y a aussi quelques surnoms affectueux, une lubie qu’elle n’autorise qu’aux intimement proches  tels que la famille Palmer, son meilleur ami ou encore Timo quand le coeur lui en dit. âge, date de naissance ▪ native du dix-huit mars ici même à Reading, la gamine à fêté ses vingt-quatre ans en mars dernier et approche dangereusement le cap du quart de siècleorigines et nationalité ▪ à en croire son accent prononcé, elle n’est autre qu’anglaise, pure et dure. job, études, statut monétaire$$, étudiante en médecine (septième année) en seconde et dernière année d’internat afin de devenir « fully registered » et d’entamer une spécialisation en chirurgie materno-foetale. Et comme si ce n’était pas suffisant, elle est aussi employée au Starbuck Coffee (sur long land) les weekend et périodes de congés universitaires pour se faire un peu d’argent. statut civilen couple, amourachée à la sauvagerie, elle est embourbée à plein coeur et jusque cou dans la violence d’un ouragan. Timo Powell, elle n’a d’yeux que pour lui, il est le taser qui fait battre la chamade à son coeur. statut familialenfant d’une famille conséquente et profondément soudée. Elle est la cadette d’une jolie fratrie totalement féminine, petite dernière du trio, après deux soeurs que sont respectivement la parfaite Joy et l’incontrôlable Sloan. Ombre de ces dernières, elle a du mal à vraiment trouver sa place, ses marques et son étiquette au sein de la famille qu’elle aime pourtant de tout son coeur. Elle est en constante recherche de la fierté et de l’estime de ses parents. traits de caractère ▪ attentive, attractive, autoritaire, belliqueuse, butée, capricieuse, captivante, caractérielle, consciencieuse, couarde, défaitiste, directive, farouche, immature, impertinente, Indisciplinée, insolente, instable, intelligente, irascible, malléable, modeste, mutine, obstinée, passionnée, pessimiste, protectrice, ronchonne, sauvage, sibylline, soucieuse, téméraire, tenace, versatile. à Reading depuis ▪ née à Reading, elle y a grandit et s’y trouve depuis toujours. Jamais quittée plus de quelques semaines, elle n’a pas non plus l’intention d’en partir maintenant - considérant qu’il y aurait plus à laisser derrière elle qu’a découvrir au détour des routes. groupestar, parce que les étoiles sont un peu sa signature.



quelle est la tenue confortable par excellence pour vous ? la peau à demie-nue, un peu de lingerie fine et une chemise pour homme – il n’y a, pour Cathy, rien de plus confortable – si ce n’est peut-être la soie, son tissu favori. quel objet est totalement indispensable pour vous ? une petite montre à gousset, héritage familiale de grand-mère à petite fille. Un objet qui a valu nombre de jalousies, disputes, chamailleries et autres formes d’oppositions au sein de la fratrie. Un tout petit quelque chose pourtant indispensable pour cette personnalisation vivante, qu’est Cathy, du Lapin Blanc d’Alice. À la fois trotteuse et pilulier de substitution, c’est une antiquité sentimentale multitâche, puisqu’en plus de donner l’heure elle permet à Cathy d’avoir un de ses sournois petits cachetons toujours à portée de main. quelle est votre chanson du moment ?  du tac au tac, certainement, what you waiting for par Gwen Stefani. Bien qu’il ne s’agisse pas franchement (voir même pas du tout) d’une chanson récente elle n’en est pas moins un véritable coup de cœur pour la gamine fan incontestée de la starlette – de ses débuts au sein du groupe de rock américain No Doubt jusque sa carrière en solo. quel est votre rituel pour vous réconforter, pour vous rassurer ? un bon bain bien chaud et de la musique à fond pour simuler la vie. L’eau, en douche comme en baignade, a toujours été un incroyable « remède miracle » pour la brune et c’est comme si (pour elle) le contact des petites gouttelettes humides sur sa peau permettaient de ralentir le temps, de tout calmer et parfois même de tout arranger. qu'est-ce qui peut vous faire sourire même si le ciel vous tombe sur la tête ? impossible de ne citer qu’une seule chose, avec franchise. Il y a bien, en premier lieu, les conseils avisés de Joy jumelés aux blagues idiotes de Sloan. Sœurs ainées, elles tiennent place de pilier entre Cathy, reste du monde et la dureté de la vie. Il y a aussi, la musique de Link, sa voix qui fredonne lorsqu’il réfléchit, il lui fait tourner la tête tellement sa créativité est puissante. Ami d’enfance et moitié, toujours d’une oreille attentive, il est plus qu’un ami – une âme-sœur. Et puis, par-dessus tout, il y a Timo. De son regard, jusque ses gestes. Dans son étreinte, il n’a peut-être pas toujours les bons mots mais le seul contact de sa peau suffit souvent amplement. quelle est la chose la plus étrange que vous faite toujours, sans vous en empêcher ? depuis toute petite, Cathy à une mauvaise habitude. Rien d’extraordinaire, juste un petit on ne sait quoi, seulement une vilaine habitude idiote. Ainsi, elle a la fâcheuse tendance de respirer à pleins poumons – de s’humecter de l’odeur de l’autre – lors d’une étreinte. C’est un peu ridicule (surtout dit comme ça) et ça lui a déjà valu plusieurs moqueries familiales, mais pour Cat c’est une manière de se mettre en confiance, de laisser l’autre entrer sereinement dans sa sphère privée, une quelque chose qui lui donne de grandes difficultés. C’est apprivoiser l’autre dans sa totalité. le film le plus kitch dont vous avez le plus honte de connaître par coeur ? un choix bien difficile et une grosse hésitation entre the Breakfast Club (1985), de John Hughes et 10 Things I Hate About You (1999), de Gil Junger. Les films coups de blues, dont il n’y a pas une réplique que Cathy ne canaisse pas par cœur. quelle est votre plus belle rencontre ? incroyable dilemme que voilà, à armes égales et combat à la loyal, il n’en reste que deux. Link et Timo, Timo et Link, de l’amitié à l’amour – la profondeur et l’intensité. L’ami de toujours et l’amour nouveau, pour ces deux hommes Cathy braverait certainement tous les dangers. Elle donnerait tout ce qu’elle a pour eux et mine de rien elle sait qu’ils en feraient tout autant pour elle.



- Push yourself. Don't Settle. Just live well. Just LIVE.  
01 ▪ s’est faite tatouer à l’âge de dix-huit ans, à son entrée en fac de médecine. D’abord « Joy ✩ » sur le poignet droit, puis « Determination ✭ » sur le gauche, en hommage à ses deux ainées – mais surtout, aux exemples et leçons qu’elles lui ont enseignées. Les lettres, sont petites et fines, joliment calligraphiées – ce qui rends la marque plutôt discrète contrairement à ce qu’ont pu en glaner ses parents. 02 ▪ l’emploi du temps chargé – entre études de médecine, poste d’auteur-interprète apprentie au sein d’un groupe de musique et job étudiant (les weekend et périodes de vacances scolaires) au Starbucks Coffee du coin. Autant dire que s’il y a une chose dont on ne doute pas, concernant Cathy, c’est qu’elle est une multitâches aussi déterminée que passionnée. 03 ▪ bien que bénéficiaire d’une bourse d’étude, c’est le plafond trop peu élevé de celle-ci qui a poussé la gosse Palmer à s’endetter à l’âge d’à peine dix-huit ans. Ainsi, quelques mois avant d’entamer ses études, elle a effectué (le cœur lourd d’angoisses) sa toute première demande de prêt bancaire afin de pouvoir payer la totalité de ses frais universitaire sans pour autant appauvrir ses parents. Aujourd’hui, elle rembourse doucement (petit à petit) ce prêt par les revenus que lui verse l’hôpital en lieu de payes pour ses heures d’exercice d’internat. 04 ▪ toutes ses payes filant droit à la gestion bancaire, en intégralité – tout cet argent s’envolant dans le remboursement d’une dette plus profonde qu’il n’y parait. C’est ce qui a poussé Cathy à rechercher, activement, un job en parallèle à ses études. Une manière de se faire un peu plus de sous, d’empocher quelques billets et un bon moyen d’économiser en vue d’une émancipation prochaine – de ne plus dépendre (financièrement tout du moins) de ses parents, ainées ou même encore de son copain. 05 ▪ passionnée de musique depuis de nombreuses années, Cathy a toujours poussé la chansonnette, si bien qu’elle a cassé plus d’une paire d’oreille entre les murs de la maison Palmer. C’est vers l’âge de cinq ou six ans que ses parents l’ont finalement inscrite (aussi tôt que possible, soit dit en passant) à des cours de solfège – dans le but, certainement, de cultiver cette passion origine de créativité, mais aussi et un peu de contrôler cette tornade tonitruante qui secouait les murs à toutes heures du jour comme de la nuit (sans distinctions). Finalement c’est une fois au lycée, avec son meilleur ami de toujours, que les choses se sont vraiment concrétisées. Lorsqu’ils se lancèrent et formèrent leur propre groupe musical, d’abord plus par esprit de provocation et de défi qu’autre chose. Puis, Cathy s’est mise à écrire ses propres chansons et lui s’est mis à en composer les accompagnements, en bons leaders. Si bien que, même s’ils ont changé de batteur en cours de route, le groupe est encore debout aujourd’hui et tiens la route encore et encore à toutes épreuves. 06 ▪ amoureuse d’un homme de neuf ans son ainé, chose dont Cathy fait mine de n’avoir rien à foutre, puisque (comme elle le dit si bien) ce ne sont que des conneries que ces histoires d’écarts d’âge plus ou moins respectables. Mais aussi et surtout parce qu’elle est folle de lui comme de personne d’autre. Le fond du problème étant qu’entre ces neuf années qui les séparent, les choix d’avenirs de l’homme susmentionné et ses tendances à la violence, rien ne va. Trop peur de perdre toute estime familiale, elle le cache à sa famille Cathy. Elle trouve toujours de bonnes excuses aux uns comme aux autres, elle s’enlise dans ses mensonges un peu plus chaque jour. Pourtant elle l’aime de toute son âme, ce n’est pas de la honte et elle en est certaine, juste une crainte viscérale de tout voir voler en éclats lorsqu’entrerons en collisions ces deux univers distincts. Son monde familial et celui de cet homme auquel elle a donné son cœur. Ajouté à ça, trop essoufflée de sa propre vie et accablée de ses mensonges, elle l’aide pas le mec – elle se donne à lui, mais c’est bien tout ce qu’elle lui donne. Alors ces cons ils se repoussent à tour de rôle – pour mieux s’attirer et Cat elle joue les indifférentes pour mieux le retenir. Parce que mine de rien elle a peur qu’il se lasse, elle a bien trop peur qu’il se casse. Alors elle court – toujours un œil en arrière pour s’assurer qu’il la suit – puis elle tremble lorsqu’il la violente, ça n’arrange rien, c’est juste comme ça qu’ils s’aiment ces cons-là. 07 ▪ et finalement, doucement elle s’écroule. Cathy elle coule, elle s’asphyxie, elle se crame à petit feu – tout doucement – la conne. Crevée, elle passe son temps à aimer, à travailler (parfois même elle aime au travail, c’est là le plus dur). Elle court aussi, parfois elle haït et elle gueule à s’en déchirer les cordes vocales. Mine de rien, Cat elle dépenserait bien l’équivalent énergétique d’un bon gros carton de piles Duracell. Ainsi, pour tout supporter, entre pression familiale – les études – et responsabilités, elle sombre la meuf. Elle s’échoue sur le rivage – elle s’abîme – à coup de cachetons (surtout d’amphétamines). Et même si elle en connaît les mauvais côtés, elle se résonne constamment, se ment et se baratine pour être sur le coup, tenir la route.



pseudo, prénom ▪ anciennement whouffaldis, mais actuellement brief moment of joy (bref moment de joie) sur la toile et tout particulièrement sur Bazzart. Vous pouvez aussi bien m’appeler Léa si le coeur vous en dit. âge, paysvingt-quatre ans depuis le cinq mars dernier et bientôt vingt-cinq, un quart de siècle qui fait peur. De France, région parisienne. avis sur le forum ▪ il est moche, beeeeeurk, c’est de pire en pire tellement ça dégouline - ça dégueule littéralement la canonité tout ça. type de personnagepré-lien de la fratrie Palmer. D’après l’idée et la rédaction de Sloan, de ma Luce la bonne fée. avatar ▪ l’époustouflante Phoebe Tonkin. dédicace & autre ▪ dédicace à ma Luce principalement, mais aussi à tous les petits doigts de fées ayant donné vie à ce projet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:14


family
(a unit of people that love and support each other through good times and bad)  
© (img) phoebetonkin @tumblr/auteur (quote).

Citation :
      de : cathypalmer@outlook.com
      à : Sloan Palmer –
    objet : ( ✿ ) out of sight near the heart.
Salut S. Comment vas-tu ? À peine quelques semaines tout juste que t’es partie et la maison semble avoir déjà perdue tout de son habituelle étincelle de vie - tout est vide, ici, sans toi. Une fois de plus, tu seras certainement déçue de recevoir ce mail un peu bancal plutôt qu’un mot manuscrit au dos d’une jolie carte, mais je n’ai plus une minute à moi malheureusement et vraiment pas le temps pour ça. J’imagine déjà ta tête de ronchon offusquée derrière l’écran, en lisant ça et sache que j’en ris d’avance.
Bref, en fait j'ai tenté avec force de résister à cette lettre dégoulinante de niaiserie, mais tu me manque sœurette, tu me manques tellement que j'en ai du mal à garder la tête hors de l'eau. Ici tout va très vite, entre le boulot et le musique. J'ai l'impression de me noyer doucement, ce n’est pas simple – tellement pas. Bien sûre, Joy me soutient – du mieux qu'elle le peut, mais ce n'est pas pareil. J'aurais tellement besoin de toi. 

Au fait, avec le groupe nous venons de filmer notre tout premier clip – une sacré histoire, si t’avais pu voir ça. Je sais, ça t’fait une belle jambe je parie. Bref, quoi qu’il en soit Jo m’a conseillé de t’envoyer le lien (alors le voilà). Nous t’embrassons tous très fort, tâche de vite nous rendre visite.
    Baisers de Reading,
    ta famille,
    Cathy.

Il est quatre heures du matin, dans la nuit du lundi au mardi et – comme la nuit précédente – Cathy n’a pas fermé l’œil. Elle a les yeux marqués de cernes d’un noir bleuté profond. Réprimant un bâillement, la gamine se relit. Elle effleure du regard les quelques lignes de son mail avec attention, dénichant de-ci de-là de petites erreurs bêtes d’inattention qu’elle corrige avec une lenteur effroyable. Puis elle se relit, encore et encore, pour en limiter leur nombre au maximum – bien que quelques-unes filtrent probablement encore. Finalement, somnolente (et le mot est faible), elle clique sur l’indice « envoyer » du haut de sa boite mail – hésitante. Trop tard, ça y est, le courrier est parti.

Les yeux relevés, absorbée dans la contemplation d’une photo, posée sur le bureau – Cathy rêvasse. Elle se perd quelques secondes, à peine plus, dans l’admiration des trois petites brunes assises au sol (devant un sapin hautement décoré) les visages de chacune reflétant l’intense joie de la période des fêtes de fin d’année et l’immense plaisir du temps partagé en famille. Si bien d’ailleurs, qu’elle manque de s’assommer lorsque ses paupières lourdes de sommeil se ferment pour la mener doucement à Morphée. Violent rappel à la réalité. Aussi, quelque peu désorientée, c’est avec un naturel déstabilisant que Cathy attrape alors le petit flacon couleur orangée – posé au coin du plan de travail. Sur son étiquette on peut lire un patronyme aux sonorités masculines (probablement celui d’un homme donc) inscrit en lettre d’imprimeries et en dessous duquel – en tout petit – sont annotées les consignes suivantes : « amphétamines, psychostimulants, merci de lire la notice avant toute utilisation. Garder hors de portée des enfants et respecter les doses prescrites. En cas de doute, veillez à toujours consulter votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament. » Peu importe, Cat elle s’en fou. De toute façon la gosse est presque médecin alors pas besoin d’un confrère pour se tenir éveillée une nuit, rien qu’une seule et unique nuit. Voilà ce qu’elle se dit la môme, avant d’ingérer avec assurance la petite pilule à la forme d’un rond parfait avec un peu d’eau. Finalement, après s’être frotté le visage avec autant d’énergie qu’il lui est permit de le faire, Cathy rouvre le bouquin de physiopathologie (à l’épaisseur effrayante) sur lequel s’appuie son coude gauche et se replonge dans ses recherches, l’esprit maintenant plus alerte que jamais.  Et c’est, sans s’en apercevoir, qu’elle porte le stylo marque-page à ses lèvres et le fourre entre ses dents, avant d’en mâchouiller nerveusement la tige de plastique déjà bien usée. Reflexe frénétique de droguée et signe malsain de dépendance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melody Sheilds

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 25

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability:

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:15

La belle Tonkin.
J'ai deux comptes à ta disposition pour des liens.
Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reva Featherstone
✚ THE GIGGLE AT A FUNERAL.
avatar

registration : 17/11/2016
letters box : 120

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: almonds' package; coconut water bottle; cherry blossom tea; candy cane; pieces of gingerbread with a pumpking spice latte
contact book:
availability: français/anglais open (3/3 ..., ..., ...)

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:19

la belle tonkin
je veux en lire plus et si tu veux un lien n'hésite pas
bienvenue

_________________
▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪ ▪
| you're like the wind, so strong, so powerful. you're my bodygard, but i'm just a poor little fragile thing who will destroy you're life. love me, like i'm beggining love you.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://intoconstellations.forumactif.com
Sloan Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 72

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: red lipstick, gingerbread, notebook, cinnamon tea, warm blanket, moisturizing cream.
contact book:
availability: available [○○]

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:20

la petite soeur (je présume ?).
bienvenue parmi nous léa, et merci de la tenter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 19:41

    @Melody : CE CHOIX DE PSEUDONYME.   J'adoooooore. Et puis la belle Zoey. Je vais de ce pas, si tu veux bien, aller tri-fouiller tes deux comptes pour nous chercher un/des lien(s) et puis je te mpoterais.
    Merci pour ton accueil en tout cas.  

    @Reva : la merveilleuse Reed. Purée ce qu’elle est canon celle-ci, très bon choix belle brune. Je suis en train de bosser sur ma fiche, ne t’en fais pas - tu auras bientôt de quoi bouquiner un peu.
    Merci de ton accueil petit chat.

    @Sloan : tu présume bien Puce, si tu veux bien de moi pour la cadette.
    Merci de ton accueil ma Luce - je te mpote incessamment sous peu pour qu’on discute de notre lien et de ce que j’imagine pour Cathy (juste le temps de diner).    I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Phoebe Greenwald

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 76

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: mocha's starbuck, find love.
contact book:
availability: français (3/3)

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 21:48

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche I love you .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 23:19

    Merci belle blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lola Portillo

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 16

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: bed, phone, pillow, coffee, m&m's,
contact book:
availability: français (3/3)

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Lun 26 Déc - 23:31

Très bon choix d'avatar :D
Bienvenue et bon courage pour ta fiche ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mar 27 Déc - 17:05

    Ton choix n'est franchement pas mal non plus.
    Merci de ton accueil Beauté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Junior Collins

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 81

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: netflix.
contact book:
availability: 2/2.

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mar 27 Déc - 17:39

bienvenue parmi nous,
bonne chance pour ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mar 27 Déc - 23:51

    Merci ma jolie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Davis

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 33

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: Music, sexe, alcohol & him.
contact book:
availability: 4/4

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mer 28 Déc - 1:08

La belle meilleure amie de Link! Il nous faudra un lien!
Bienvenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mer 28 Déc - 1:13

    LE (CANON) LOVE INTEREST DE LINK.
    N'hésite pas à me mpoter un résumé de votre lien, qu'on se brode un petit quelque chose de cool. Bref, merci pour ton accueil babe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sloan Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 72

— NOT TODAY —
your essentials of the moment: red lipstick, gingerbread, notebook, cinnamon tea, warm blanket, moisturizing cream.
contact book:
availability: available [○○]

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mer 28 Déc - 13:49

J'aime beaucoup ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cathy Palmer

avatar

registration : 26/12/2016
letters box : 23

— NOT TODAY —
your essentials of the moment:
contact book:
availability: (bilingual) off - ✩ ✭ ✩

MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   Mer 28 Déc - 14:25

    OMONDIEU
    Ça me fait tellement plaisir, j'avais peur d'avoir trop poussé Cat et qu'elle s'éloigne de ton idée originale. Merci beaucoup ma Luce pour ce compliment. Il me reste deux/trois trucs, je les complète dès que mon film se termine Chat.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.   

Revenir en haut Aller en bas
 
( ✩ ✭ ) difficult roads often lead to beautiful destinations.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Difficult and dangerous approaches
» [CR] Liberty Roads à la convention du 4e zouave
» Interview Rob Davis, pilote de "Big Beautiful Doll" post Duxford
» Roads to Leningrad
» CAPPIE Ϟ I'm beautiful in my way, 'cause God makes no mistakes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: (the morning) :: live for-
Sauter vers: